• Klaus Meitinger, Moritz Eckes

Courage. Confiance. Confiance.

thumb Editorial

Chers lecteurs,

Bien sûr, les prochains mois seront difficiles. Il n'y a aucun doute. Mais nous n'avons pas l'impression que des entreprises familiales émergent de notre réseau. Au contraire. Nous entendons des phrases comme : Prendre des responsabilités, décider, suivre. C'est fantastique de voir comment les employés s'en sortent dans cette situation. Maintenant plus que jamais au lieu de oui, mais. Le fait que tout ce qui est secondaire est maintenant relégué au second plan et que seule compte la survie de l'entreprise et des emplois, fait ressortir le meilleur de nous. Et : Nous en avons déjà fait l'expérience il y a douze ans. Voici maintenant la grande opportunité de gagner des parts de marché. Le rapide mange le lent. Et les braves mangent les découragés. Non, nous ne sommes pas inquiets pour les entrepreneurs de notre pays.

Aujourd'hui, le sujet de l'investissement en capital est tout aussi passionnant. Bien sûr, les membres de notre réseau ont également été choqués au départ lorsque les prix ont chuté verticalement en mars. Mais entre-temps, la situation a fondamentalement changé. Maintenant, les chances sont sonder : Dans les mois à venir, des opportunités devraient se présenter, car elles ne se produisent qu'une fois par décennie au maximum. Ce sera un moment formidable pour les investisseurs. Nous vous en avons présenté les grandes lignes dans l'article de couverture qui commence à la page 44. Vous trouverez régulièrement des informations actualisées sur notre page d'accueil (www.private-wealth.de).

Notre plus grande inquiétude est que la crise soit exploitée par les populistes. Il y a déjà des protestations sur le fait que le gouvernement fédéral a réagi de manière trop drastique, endommageant l'économie sans raison. Les chiffres montrent que la mortalité n'a pas du tout augmenté de manière significative. Nous nous demandons ce qui se passera si le chômage et les faillites augmentent considérablement à l'avenir. Nassim Taleb a formulé quelques sages réflexions dans son livre "The Black Swan" il y a 13 ans. En un mot : Supposons que des politiciens courageux, intelligents et prévoyants auraient adopté une loi exigeant des portes pare-balles à verrouillage permanent sur tous les cockpits d'avion à partir du 10 septembre 2001. Cela aurait certainement permis d'éviter ce qui s'est passé le 11 septembre. Seulement - aucun monument n'aurait été érigé à ces personnes. Le public, qui verrait que la mesure est totalement inutile et constitue un gaspillage d'argent, pourrait même les expulser de leurs fonctions.

Si l'on en arrive là, nous devons le combattre. Restez courageux et confiant !

Cordialement vôtre,


Klaus Meitinger Moritz Eckes Rédacteur en chef Éditeur

Adresse d'édition

  • Private Wealth GmbH & Co. KG
    Montenstrasse 9 - 80639 München
  • +49 (0) 89 2554 3917
  • +49 (0) 89 2554 2971
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Langues

Médias sociaux