• Klaus Meitinger

Les indicateurs défient (encore) le coronavirus.

ifo konjunkturampel Feb2020Chers lecteurs,

En février, les attentes des entreprises dans le secteur industriel ont continué à s'améliorer (ligne bleue dans le graphique ci-dessous). Le feu de signalisation économique de l'ifo est également resté dans la gamme "verte". Le renversement de tendance dans le secteur industriel annoncé il y a deux mois semble donc toujours intact.

L'économie allemande semble ne pas être impressionnée par le développement autour du virus corona, écrit l'Institut ifo. Cependant, il est douteux que cela reste ainsi. Cela s'explique par le fait que la récente propagation du virus en Italie n'était pas connue au moment de l'enquête.

Dans le même temps, de plus en plus d'économistes prédisent des signes clairs de ralentissement de l'économie mondiale. De plus en plus, nous lisons même des estimations qui, sur une base trimestrielle (T1 2020 par rapport à T4 2019), supposent un effondrement massif des taux de croissance ou même un déclin du produit national chinois. En Italie et en Allemagne, il existe également un risque de malchance dans ce cas. Nous avions déjà fait remarquer il y a un mois que la faiblesse de la couronne arrive à un très mauvais moment. Après tout, toute reprise est très fragile au début d'une reprise économique.

ifo gewerbeindex feb2020Actuellement, les impondérables sont très importants. Le facteur décisif pour l'économie sera de savoir s'il y aura une reprise en forme de V au deuxième trimestre (semblable à celle du SRAS). Le facteur décisif sur les marchés boursiers est de savoir si les investisseurs seront prêts à négliger le creux des bénéfices attendus dans les entreprises. Enfin, il est probable qu'ils seront confrontés à un certain nombre d'avertissements concernant les ventes et les bénéfices dans les semaines à venir.

L'indicateur économique ifo, qui ne peut que montrer la tendance économique à long terme, donnerait certainement aux investisseurs un signal de vente trop tard si le problème devait s'aggraver. C'est pourquoi nous suivons actuellement de très près les résultats du sismographe du marché des capitaux, qui est beaucoup plus sensible à court terme, voire plus que d'habitude. Cet indicateur est finalement recalculé tous les quatre jours et réagit donc très rapidement aux changements.

Comme vous le savez, le sismographe du marché des capitaux distingue trois phases : "vert" (marché calme = acheter), "jaune" (marché turbulent avec attente positive = investir, mais avec couverture) et "rouge" (marché turbulent avec attente négative = ne pas investir).

Au cours des derniers mois, la somme des "bonnes" probabilités a toujours été proche de sa valeur maximale historique. Même à l'heure actuelle, ce chiffre n'a que légèrement diminué. La probabilité d'un marché turbulent et volatil avec une tendance positive ("jaune") domine. La probabilité d'un environnement boursier négatif n'a commencé à augmenter que légèrement pour atteindre un peu plus de dix pour cent. "Le sismographe ne reflète donc pas le mode de panique actuel des marchés financiers. Il continue à recommander une pondération offensive de l'équité", note Oliver Schlick.

Conclusion :

L'indicateur du marché boursier de la richesse privée était hors du marché boursier depuis fin février 2018. La multiplication par trois des attentes des entreprises du secteur industriel nous a amené à prévoir un redressement de l'économie et surtout des valeurs cycliques en décembre. Cela a permis de porter la pondération des actions à 30 - 70 % de la part d'actions prévue individuellement.

Comme le sismographe continue de suggérer une pondération offensive de la composante en actions, l'indicateur du marché boursier des valeurs privées suggère toujours une pondération actuelle des actions dans la partie supérieure de la bande passante entre 30 et 70 % de la composante en actions prévue individuellement. Toutefois, les investisseurs doivent se préparer à de fortes fluctuations. Nous restons sur nos gardes et vous informerons immédiatement si le sismographe rend nécessaire l'ajustement du ratio de fonds propres.

Votre

Klaus Meitinger

Remarque : malgré une sélection rigoureuse des sources, aucune responsabilité ne peut être assumée quant à l'exactitude du contenu. Les informations fournies dans le patrimoine privé le sont uniquement à titre d'information et ne constituent pas une invitation à acheter ou à vendre des titres.

Adresse d'édition

  • Private Wealth GmbH & Co. KG
    Montenstrasse 9 - 80639 München
  • +49 (0) 89 2554 3917
  • +49 (0) 89 2554 2971
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Langues

Médias sociaux