• Klaus Meitinger

L'Allemagne continue de prospérer.

thumb ifo uhr april2017

Chers lecteurs,

La situation actuelle des affaires dans les entreprises allemandes est actuellement jugée plus positive qu'elle ne l'a été depuis la mi-2011. Dans le secteur de la construction, l'évaluation de la situation a même atteint son plus haut niveau depuis la réunification. Les résultats des enquêtes sur l'indice du climat des affaires de l'ifo en avril indiquent maintenant une accélération significative de la croissance économique réelle dans les régions situées au-dessus de la barre des 2 %. Le feu tricolore de l'ifo le souligne également. Le signal y est clairement "vert".

L'Allemagne est toujours dans un scénario de boom (voir graphique). Cela se reflète également sur les marchés boursiers. Le DAX a maintenant atteint un nouveau sommet et est déjà payé à environ 135 % de sa juste valeur. La surévaluation du segment MDAX est encore plus massive.

Cette tendance à surévaluer les actions pendant le boom économique est typique. Après tout, les investisseurs dans ces phases continuent d'augmenter fortement les bénéfices des sociétés dans l'avenir. Mais à un moment donné, ce boom sera suivi d'un autre ralentissement.

Identifier le tournant de l'économie à un stade précoce est la tâche la plus importante pour les investisseurs. Le modèle d'échange de patrimoine privé suit donc de près les résultats de l'institut de l'ifo sur les attentes des entreprises dans l'industrie. Trois baisses consécutives des attentes indiqueraient un revirement. L'aspect le plus important de l'enquête économique de l'ifo en avril est donc la légère baisse des attentes des entreprises. De plus, les attentes à l'égard des exportations ont légèrement diminué au mois d'avril. L'optimisme des derniers mois s'estompe quelque peu. Ce n'est pas encore un sujet de préoccupation. Ce n'est que si les attentes continuent de baisser en mai et en juin qu'un signal de vente sera généré dans le modèle boursier.

Notre conclusion : tant que l'économie ne se détériore pas davantage ou que le marché boursier n'augmente pas encore de 10 à 20 %, l'orientation de base positive restera. Compte tenu de l'évaluation élevée du marché, le modèle continue toutefois à ne "suggérer" qu'une quote-part d'actions de 60 pour cent de la part d'actions que l'investisseur concerné considère comme appropriée à long terme.

le tien

Klaus Meitinger

Remarque : Malgré une sélection minutieuse des sources, nous déclinons toute responsabilité quant à l'exactitude du contenu. Les informations fournies sur le patrimoine privé le sont à titre d'information uniquement et ne constituent pas une invitation à l'achat ou à la vente de valeurs mobilières.

Adresse d'édition

  • Private Wealth GmbH & Co. KG
    Montenstrasse 9 - 80639 München
  • +49 (0) 89 2554 3917
  • +49 (0) 89 2554 2971
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Langues

Médias sociaux