Devenez plus sage.

Print Friendly, PDF & Email

Une lettre de ... Bernd Kolb, qui a fondé le Club de Marrakech pour donner des impulsions pour un monde meilleur. Parce que l'effet n'était pas assez fort pour lui, il innove maintenant.

Notre monde occidental est un endroit merveilleux qui rend beaucoup de choses possibles : une vie dans la paix et la prospérité, sans soucis existentiels, avec une culture riche et suffisamment d'espace pour la formation individuelle de sa propre vie. En fait, tout va bien. Je ne l'ai pas fait ?

En fait, nous payons un prix élevé pour cette prospérité. Nous n'opérons pas de manière durable et utilisons des ressources limitées en abondance. De cette façon, nous détruisons à long terme les fondements naturels de l'humanité et de la nature. Juste voir, sentir, on ne ressent pas tout ça. Et nous ne pourrons pas goûter cette vérité inconfortable du tout.

Les décideurs sont déjà conscients de cette évolution peu judicieuse, mais elle n'a pas encore suffisamment modifié leurs actions. En Occident, par exemple, seuls quelques-uns se sentent affectés par la rareté des ressources. En fait, nous pillons notre planète de telle sorte que nous en ressentons les premières conséquences, comme le changement climatique. Cette année, nous avons eu le mois de juin le plus chaud depuis le début des relevés météorologiques - à l'échelle mondiale. Je me demande souvent :  Was sera dans dix, cinquante ans si on continue comme ça ?

La bonne nouvelle, c'est que  Wir n'a pas besoin de continuer comme ça. Il est en notre pouvoir de trouver un équilibre entre une consommation modérée et qualitativement durable et une vraie satisfaction. Ensuite, nous pourrons compenser à nouveau ce que nous avons causé par nos actions. J'ai donc fondé il y a cinq ans le Club de Marrakech (private wealth, numéro 04/2010). Sur une plateforme interdisciplinaire, les meilleurs penseurs de l'époque donneront des impulsions pour le renouveau intellectuel et utiliseront leurs connaissances spécialisées pour montrer où le capital peut être utilisé le plus efficacement pour des solutions durables aux problèmes.

Mon évaluation intermédiaire : Nous, les 30 membres du Conseil du Club de Marrakech et les nombreux experts en réseau de tous les domaines, avons constaté au cours de nombreuses discussions qu'il existe une contradiction entre savoir et action. C'est comme si les décideurs n'avaient pas la sagesse d'agir de manière durable et préservatrice - même si la connaissance des développements indésirables qui sont devenus visibles est prouvée quotidiennement par de nouvelles études.

Pourquoi est-ce que c'est comme ça ? Quelque chose de fondamental s'est perdu dans notre culture : le lien étroit avec les traditions de sagesse. J'ai cherché des indices et j'ai trouvé ce que je cherchais. Certains sages de Bali, de Birmanie, de Thaïlande ou du Népal puisent encore dans ces sources et m'y ont donné accès. J'ai documenté cela en mots et en images lors des expéditions des trois dernières années afin de partager mes expériences personnelles et mes idées du point de vue d'un entrepreneur occidental pur-sang.

Je voudrais rappeler à tous les décideurs de l'économie et de la politique que l'économie pure et simple de toutes les actions néglige l'aspect le plus important de la vie : la gestion sage de la connexion élémentaire entre le corps, l'esprit et l'âme.

Le portefeuille d'actions n'assure pas vraiment la prospérité de la famille pendant des générations. La valeur d'avoir perdu sa valeur si nous ne parvenons pas à mettre fin aux changements climatiques, à la pollution et à l'incroyable souffrance de nombreuses parties de la population mondiale. Quand les gens qui portent la responsabilité élargissent leurs décisions pour inclure l'aspect de la sagesse, ils peuvent faire bouger de grandes et bonnes choses.

Je sais, d'après mes conversations avec des entrepreneurs, que presque chacun d'entre eux possède les connaissances nécessaires pour prendre des décisions plus responsables et à long terme. Et tout le monde est au courant de la grande influence de leurs décisions (d'investissement) sur le développement social. Souvent, il ne manque qu'une petite impulsion pour agir différemment. Je voudrais donner cette impulsion - avec des images et des histoires vécues. J'ai donc écrit un livre avec des personnes spéciales que j'ai connues au cours de mes voyages et que j'ai appelé "Atman". J'espère que cela vous inspirera à repenser votre attitude intérieure et à recommencer à réfléchir et à agir de manière durable. Chaque individu devient ainsi partie prenante du changement dont notre monde a désespérément besoin. ®

Pin It

Adresse de publication

Private Wealth GmbH & Co. KG
Südliche Auffahrtsallee 29
80639 München

Nous contacter

  • Tel.:
    +49 (0) 89 2554 3917
  • Fax:
    +49 (0) 89 2554 2971
  • Email:
    iCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Médias sociaux

         

   email